Influenza aviaire

La Préfecture, à la demande du Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, vient de placer le Département de la Loire en risque élevé pour l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP). Des détections d’IAHP en Allemagne, Pays-Bas et Royaume Uni montrent une très forte dynamique d’infection. La Loire est concernée car le département se situe dans un des couloirs de migrations de ces oiseaux potentiellement infectés.

Ce risque impose à tout détenteur de volailles, y compris les particuliers, le confinement des élevages ou la pose de filets permettant d’empêcher tout contact entre les volailles et les oiseaux sauvages. Pour les élevages professionnels, il est nécessaire de se rapprocher des organisations professionnelles pour connaître les éventuelles dérogations.

Une fiche technique destinée à tous les détenteurs de basses-cours (professionnels et particuliers) reprend l’ensemble des obligations de ces détenteurs (disponible en mairie, en pièce jointe à cet article). Tout détenteur de volailles doit déclarer rapidement à un vétérinaire toute mortalité anormale qui peut être le signe d’une contamination des volailles par le virus de l’influenza aviaire.

La Préfecture rappelle que les Maires ont la capacité juridique, comme officier de police judiciaire sur leur commune, à dresser procès-verbal des constats à l’encontre de tout détenteur qui ne répondrait pas à l’injonction de confiner ses volailles (amende relevant d’une contravention de 4ème classe).

Nous comptons sur la responsabilité de tous pour que les mesures préfectorales soient respectées.

Cliquer ici pour la fiche « mesures de biosecurite à appliquer dans les basses-cours